Liste de tous les ARTICLES

Hubert Harmon

Hubert Pickering Harmon, Jr. est né vers 1910 (peut-être 1914) à Highland Park, en Illinois, où il a vécu une enfance privilégiée
Son père, Hubert Harmon, Sr. était président d'une compagnie de charbon (Chicago Coal Company.)
Son grand-oncle (Hubert Pickering) était un élève du célèbre peintre Homer Winslow (1836-1910) connu pour ses marines.

Ce sont les adjectifs irrévérencieux, humoristique et fantaisiste qui semblent lui être le plus souvent attribués au fil de sa vie.
Son humour et son esprit ont marqué tous ceux qu'il a croisés.
Ses créations originales, fantaisistes et singulièrement décalées en donnent une idée.

Harmon a longtemps vécu à Paris, étudiant à la "Parsons School of Design".
Il y travailla aussi dans la conception de vêtements
(chez Schiaparelli , Jean Patou, Elizabeth Arden, Marcel Rochas et d'autres) ainsi qu' à Londres.
Son travail de design l'amena ensuite à New York.
Il se maria le 2 janvier 1940 à Greenwich (Connecticut) avec une femme divorcée nommée Louise Frazier.
Après leur mariage, les nouveaux mariés ont résidé à New-york et se sont rendus dans les Caraïbes ainsi qu' à Hawaii .

Une des rares photos de Hubert Harmon

Dans une lettre écrite à Hawaii en 1941, Edgar Rice Burroughs (le créateur de Tarzan)
écrivait avoir rencontré ce jeune couple qui participait souvent aux parties de bridge ou aux conversations.
Il en ressort qu' Harmon avait beaucoups de relations et avait fréquenté (en Angleterre et à Paris)la royauté, la noblesse et l'aristocratie.

Taxco

Au début des années 1940, Harmon et sa femme vont déménager à Taxco, au Mexique.

Il va y travailler quelques années (de 1943 à 1948) dans la conception de bijoux.
Il y installa un petit atelier d'orfèvrerie y employant notamment un artisan reconnu, Felipe Martinez.
Les quelques artisans qui fabriquent pour lui vont concrétiser en métal (laiton, argent) les designs inhabituels d'Harmon.

Les pièces créées durant cette période sont imaginatives, très décalées et fantaisistes.
Elle sont désormais surtout très rares et recherchées.

 Bijou Harmon poisson améthyste   Bijou d'hubert Harmon traces de pied  Bijou d'hubert Harmon poisson-hameçon
Les pieds et les anges (ailes) étaient les motifs préférés d'Harmon,
mais il aimait aussi les étoiles, les dauphins, les sirènes, les nymphes et les caniches.

 Bijou Lune de Harmon  Collier Harmon  Collier Harmon avec onyx

Parmi les pièces de joaillerie créées par l'atelier d'Harmon figuraient aussi des anges d'argent aux visages en améthyste, en onyx et en lapis-lazuli.

Bijou Harmon

(Une partie du travail de Harmon a été incluse dans l'exposition itinérante, "William Spratling et la Renaissance argentine mexicaine".)

C'est durant ces 5 années qu'il va créer ses ear cuffs ailes/étoiles, qui sont les premiers tours d'oreilles modernes.

Ils inspireront les earrites de Marcel Boucher dès 1950 et sont les précurseurs de tous les tours d'oreilles et ear cuffs des années 80/90.
Un fil de métal reliant les motifs du haut et du bas s'enroule derrière l'oreille (tel un écouteur moderne).

 Tour d'oreille de hubert Harmon  tour d'oreille ailes étoiles  tour d'oreille ailes étoiles

La marque de Harmon était une paire de pieds avec des ailes.

Ces pieds ailés à l'arrière des broches, des boucles d'oreille ou des boutons de manchette d'Harmon représentent des anges endormis, couchés.

Marque d'Harmon,ailes et pieds

Cela évoque évidemment Mercure, messager des Dieux aux pieds ailés et magiques...


Margot van Voorhies Carr (Margot de Taxco), William Spratling et Hubert Harmon comptaient parmi les plus célèbres créateurs de bijoux américains.
Sa femme Louise a toujours soutenu Hubert et elle portait ses créations.

Il semble que le couple ait quitté Taxco après six mois seulement (à cause d'un incident de tir dans un bar) pour s'installer à Mexico (à 180km).
Du coup c'est le partenaire d'Harmon à Taxco qui continua de superviser l'atelier où Harmon revenait régulièrement avec de nouveaux designs.
Pendant les années Taxco de Harmon, seules quelques boutiques exclusives ont vendu son travail (production limitée).
C'est une des raisons pour lesquelles ses créations sont restées rares et très recherchées.

À la différence de ses collègues américains installés à Taxco à la même période (Margot et William) ,
son esthétique très fantaisiste était très peu influencée par la culture mexicaine.
Il y conçut aussi des ceintures en cuir et d' autres accessoires.
En 1948 l'aventure des bijoux à Taxco se termine.

Après 1950


Au début des années 1950, Harmon a vécu une vie de playboy circulant entre l'Europe et l'Amérique.
Par exemple en avril 1951 il vivait sur la Côte d'Azur, et en décembre il exposait des tableaux de caniches dans une galerie new-yorkaise.
Il travailla aussi à la création des assiettes et des verres "Podlemania Atlas".

Mais son influence persista à Taxco... (et ailleurs)
Dès les années 1950, Margot "de Taxco" ressortit même des modèles de tours d'oreilles ailes/étoiles très très ressemblants.

tour d'oreille Margot de Taxco reprenant un modèle de Hubert Harmon

Des modèles originaux d'Hubert Harmon furent aussi reproduits par la marque de Mexico "Casa Maya"
en cuivre et laiton bon marché pour le marché touristique alors en plein essor.

A la même période ces deux marques créérent d'autres modèles originaux mais très inspirés par les designs de Harmon

bijou casa maya inspiré de Harmon bracelet Margot de Taxco inspiré du design Harmon
Collier et bracelet inspirés par la ligne mines navales de Harmon
Harmon avait en effet créé des épingles à cheveux, des boucles d'oreilles, des bracelets et des ceintures dans ce style étrange de mine navale.

 Bracelet dit sputnik représentant en réalité des mines navales   Broche d'Harmon en mine navale   Peigne a cheveux bommbe atomique harmon

Ce dernier peigne à cheveux (dit "bombe atomique"), très rare (2 exemplaires connus) vaut aujourd'hui plus de 2500€ sur le marché Vintage.

Les années 70

Au début des années 1970, Harmon était actif sur la scène sociale à Ajijic, au Mexique, mais sans son épouse.
Il faisait partie de la communauté artistique locale et membre fondateur du groupe artistique "Clique Ajijic" .
C'était un groupe de 8 artistes qui a organisé des expositions communes
dans plusieurs villes du Mexique pendant trois ou quatre ans au milieu des années 1970.

Les huit artistes de la Clique Ajijic étaient (de gauche à droite):
Sydney Schwartzman, Adolfo Riestra, Gail Michaels, Hubert Harmon, Synnove (Shaffer) Pettersen, Tom Faloon, Todd («Rocky») Karns et John Peterson.

Hubert Harmon  dans la clique Ajijic en 1974.

Dans les années 1990, Harmon a été victime d'un escroc qui l'a dépouillé de sa précieuse collection personnelle d'argent mexicain.

Harmon a vécu ses dernières années dans une pauvreté extrême chez un vieil homme à Chapala où il est mort en 2001.

Histoire du tour d'oreille

Rédigé en Septembre 2018.
La copie complète de cet article n'est pas autorisée mais vous pouvez reproduire un extrait de cet article
si et seulement si
vous y ajoutez très visiblement un lien valide vers cette page: ambreagorn.free.fr/Hubert-Harmon.htm